Chausson au potimarron à l'indienne

Chaussons au potimarron à l’indienne

Quoi de mieux pour inaugurer ce blog, par un jour froid et pluvieux de novembre, qu’une bonne recette de saison, colorée et dépaysante ? C’est justement la promesse de ces chaussons au potimarron, inspirés d’une recette du livre Variations potimarron de Clea (auteur et blogueuse dont les recettes auront bien souvent l’occasion d’être évoquées dans ce blog), qui nous fait voyager du côté de l’Inde avec ses notes épicées au curry et curcuma et ses fruits secs.

Un des avantages de ces chaussons, outre leur simplicité d’exécution et leur goût délicieux, est qu’ils se prêtent à toutes les déclinaisons selon le contenu de vos placards : gruyère ou chèvre à la place du parmesan (lui-même n’étant pas dans la recette originale), noix ou amandes à la place des noix de cajou, coriandre ou cumin en poudre à la place du curry et du curcuma etc… Bref, laissez parler votre imagination ! 

Chausson au potimarron à l'indienne

Désolée pour la mauvaise qualité de la photo qui n’est pas des plus flatteuses…

Ingrédients (pour trois gros chaussons) :

Pour la pâte :

  • 180g de farine T65
  • 4 c.à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à café de curcuma
  • un petit verre d’eau
  • Sel

Pour la garniture :

  • 1/2 potimarron
  • 1 oignon
  • 1 c. à café de curry
  • 1 c. à café de curcuma
  • 30 g de parmesan râpé
  • 20 g de raisins secs
  • 30 g de noix de cajou non salées (grillées ou non)
  • 10 cl de crème de soja
  • 1 c. à soupe de coriandre fraîche
  • Sel

Préparation :

Bien rincer le potimarron et le râper (sans l’éplucher, la peau du potimarron ramollit à la cuisson et se mange).

Émincer l’oignon, le faire revenir à feu moyen dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive quelques minutes puis ajouter le potimarron, le curry et le curcuma. Saler, faire revenir 5 minutes à couvert.

Hors du feu, ajouter le parmesan, la crème de soja, les raisins secs, la coriandre fraîche et les noix de cajou (si elles sont non grillées, vous pouvez au préalable les torréfier quelques minutes à sec dans une poêle). Réserver.

Préchauffer le four à 180°.

Préparer la pâte : verser la farine dans un saladier, ajouter une pincée de sel et une cuillère à café de curcuma. Mélanger puis ajouter l’huile. Ajouter de l’eau peu à peu tout en mélangeant d’abord à la cuillère en bois puis à la main jusqu’à obtenir une boule de pâte souple et non collante.Fariner un plan de travail. Étaler la pâte au rouleau et former trois cercles d’environ 15 cm de diamètre. A ce stade, on peut aussi faire des cercles plus petits, pour une entrée ou un apéritif par exemple. Garnir la moitié de chaque cercle, replier l’autre moitie pour former un chausson en forme de demi-lune en pinçant bien pour bien fermer le chausson (au besoin, coller avec un peu d’eau).

Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faire cuire 40-45 min à 180° jusqu’à ce que les chaussons soient bien dorés. Servir accompagnés de crudités, d’une poêlée de légumes ou, comme ici, d’un curry épinards-lentilles corail-tomates.

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Bonjour,
    Cela semble vraiment très bon…et facile à réaliser ! Peux-tu également donner ta recette du curry épinard-lentilles corail-tomates ? Merci beaucoup.

    1. Là c’était un curry improvisé avec les moyens du bord :
      – Rincer plusieurs fois un verre de lentilles corail jusqu’à ce que l’eau soit claire et les mettre dans une casserole avec 1,5 fois leur volume d’eau. Mettre à chauffer à feu fort puis baisser quand l’eau frémit
      – Ajouter des épinards surgelés (quantité à l’oeil) et les épices de son choix (ici, curry, curcuma, cannelle et cumin) et laisser cuire à feu moyen à couvert 10 min en remuant de temps en temps
      – Ajouter une boite de tomates concassées (ou des fraîches) coupées en morceaux et laisser mijoter 5 à 10 min, jusqu’à ce que les lentilles soient cuites et l’eau bien évaporée.
      – Saler seulement en fin de cuisson (car le sel durcit l’enveloppe des lentilles et les empêche de cuire correctement).

      Voilà !

      Je proposerai une recette un peu plus élaborée plus tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *