Gnocchi di patate comme à Roma

Aujourd’hui, je vous propose un plat de gnocchi. A priori, rien de sensationnel là-dedans. Ce n’est pas le genre de plat qu’on servirait pour de grandes occasions. Sauf que si vous servez ces gnocchi à vos invités en déclamant fièrement « C’est moi qui les ai faits ! », alors là je suis sûre que vous ferez forte impression !

Convaincus ? Alors c’est parti ! Il existe plusieurs recettes de gnocchi qui varient, comme c’est souvent le cas, selon les régions et les familles. La recette que je vous propose ici est faite à base de pommes de terre, de farine et d’œuf mais il en existe également à base de semoule de blé dur et l’œuf n’est pas toujours présent.

Avant de commencer, quelques astuces pour réussir ses gnocchi à coup sûr :

  • Toujours utiliser des pommes de terre à chair farineuse, qui contiennent peu d’eau et absorberont donc moins la farine. Vous risquez autrement d’avoir une pâte trop collante et difficile à travailler.
  • Ne pas utiliser de robot pour réduire les pommes de terre en purée mais une fourchette, un presse-purée manuel ou un moulin à légumes pour ne pas avoir une purée trop élastique et donc, là encore, difficile à travailler.
  • Éplucher et écraser les pommes de terre encore chaudes mais bien attendre que la purée ait refroidie avant d’ajouter la farine (sinon même problème qu’au-dessus)
  • Prévoyez d’avoir du temps devant vous : faire des gnocchi n’a rien de très compliqué (le façonnage à la fourchette est sans doute l’étape la plus délicate) mais c’est assez long. Si vos invités sont déjà sur le palier, faites autre chose !

Et maintenant, la recette !

Gnocchis

Ingrédients (pour 2-3 personnes) :

  • 400 g de pommes de terre farineuses (type Bintje)
  • 100 g de farine T55 ou T65
  • 1/2 c. à café de sel
  • 1 jaune œuf

Préparation de la pâte :

Faire cuire les pommes de terre dans une grande casserole d’eau bouillante environ 30 min (y planter un couteau pour s’assurer de la cuisson). Les égoutter et les éplucher.

Couper les pommes de terre en morceaux et les écraser à la fourchette ou au presse-purée. Laisser tiédir avant de passer à la suite.

Mettre dans un saladier la purée, le jaune œuf, le sel et la moitié de la farine et commencer à pétrir. Continuer à pétrir en ajoutant le reste de la farine jusqu’à obtenir une boule homogène et non collante. Si nécessaire, ajouter un peu de farine.

Façonnage :

Divisez la pâte en 4 pâtons égaux. Sur un plan de travail fariné, rouler un pâton en forme de boudin d’environ 2 cm de diamètre et le couper en tronçons d’environ 2 cm. Rouler chaque tronçon entre les paumes des mains pour former de petites boules. Recommencer l’opération avec les trois autres pâtons.

Pour le façonnage des gnocchi, le plus simple est d’utiliser une fourchette posée sur le plan de travail, partie bombée vers le haut : poser une boule de pâte sur la fourchette, au sommet des dents et la faire rouler avec l’index en descendant pour former des stries.

Poser les gnocchi sur le plan de travail fariné sans qu’ils se touchent pour éviter qu’ils ne collent entre eux.

Cuisson : 

Plonger les gnocchi dans une grande casserole d’eau bouillante salée. Lorsqu’ils remontent à la surface, c’est cuit ! Les égoutter avec précaution (si possible avec une écumoire).

Les puristes s’arrêtent là mais à la maison on aime bien faire poêler les gnocchi quelques minutes dans un filet d’huile d’olive pour les faire légèrement croustiller. A vous de voir où va votre préférence.

Ces gnocchi sont délicieux avec une simple sauce tomate, du beurre fondu et de la sauge fraîche ou un pesto, comme par exemple celui aux courgettes, roquette et noix.

Avant cuisson, les gnocchi se conservent 48h au réfrigérateur, à plat sur une planche farinée recouverte d’un torchon propre (pour éviter qu’ils collent entre eux). Vous pouvez également les congeler à plat avant de les mettre dans un sac congélation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *