Pain aux céréales

J’ai remarqué que quand on dit faire soi-même son pain, les gens sont souvent impressionnés, presque admiratifs. En réalité, ce n’est pourtant pas bien compliqué. Tout ce qu’il faut c’est un peu d’huile de coude et quelques heures devant soi. Pour l’huile de coude, vous me direz qu’une machine à pain évite bien des crampes aux avant-bras. C’est vrai et d’ailleurs nous en avons une depuis deux ans. Oui mais voilà, d’abord utilisée pour le pétrissage et la cuisson, elle a ensuite été reléguée à son seul rôle de pétrin (la cuisson dans la machine n’est vraiment pas terrible) avant d’être finalement rangée en haut des placards de la cuisine pour ne plus en bouger. Car rien ne remplace le plaisir de faire son pain soi-même de A à Z et de pouvoir dire (un peu fière, on l’avoue), c’est moi qui l’ai fait ! Bien sûr, notre fournisseur essentiel reste la boulangerie du coin. Parce que, avec ou sans machine à pain, on n’a pas tous les jours 3h devant soi.

Pour ce pain, je ne me suis pas cassé la tête et j’ai utilisé une préparation pour pain multi-céréales qui est un mélange de plusieurs farines (blé et seigle), de graines (lin, millet…) et de sel. Certaines préparations contiennent déjà de la levure. Mais vous pouvez aussi bien faire votre propre mélange, en pensant bien alors à ajouter sel et levure boulangère.

Petite précision : la quantité d’eau est donnée à titre indicatif, celle-ci dépendant de plusieurs paramètre (notamment la température et humidité de la pièce et le type de farine utilisée). Fiez-vous à vos impressions : il faut assez d’eau pour que toute la farine soit incorporée au pâton sans que celui-ci devienne collant. Il doit être souple et élastique.

pain_céréales

Pour un gros pain

Ingrédients :

  • 500 g de farine multi-céréales + un peu de farine T65 pour le pétrissage
  • 1 sachet de levure boulangère (type Briochin)
  • 300 ml d’eau environ
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à café de sel (uniquement si vous n’utilisez pas une préparation pour pain déjà salée)

Préparation :

Dans un bol, verser 10 cl d’eau tiède et y ajouter la levure. Mélanger et laisser reposer 10 min.

Dans un saladier, mélanger la farine (+ le sel si utilisé) puis ajouter le mélange levure-eau et l’huile d’olive. Mélanger à la cuillère en ajoutant peu à peu le reste d’eau (attention, il ne faudra peut-être pas tout mettre) puis renverser sur un plan de travail fariné et pétrir à la main avec énergie pendant 10 min. Ajouter un peu de farine si la pâte est trop collante. La pâte doit devenir homogène, lisse et élastique, un peu comme de la pâte à modeler.

Remettre la pâte dans le saladier, recouvrir d’un torchon propre et laisser reposer 1h30 à 2h dans un endroit tiède et à l’abri des courants d’air (vous pouvez mettre la pâte dans le four préalablement chauffé à 40° puis éteint). La pâte doit doubler de volume.

Transférer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et la dégazer en la frappant du poing. Lui donner la forme souhaitée et former des grignes à l’aide d’un couteau ou d’un cutter (outre l’aspect décoratif, c’est ce qui va permettre à la vapeur d’eau et au CO2 de s’échapper pendant la cuisson et au pain de bien gonfler). Saupoudrer d’un peu de farine blanche.

Préchauffer le four à 210°. Recouvrir le pain du torchon et le laisser de nouveau gonfler pendant le préchauffage.

Juste avant d’enfourner, jeter un peu d’eau sur la sole du four, enfourner à mi-hauteur et refermer la porte tout de suite. C’est ce qu’on appelle le « coup de buée » et cela permet au pain de bien se développer et d’avoir une belle croûte croustillante.

Laisser cuire environ 35-40 min, jusqu’à ce que le pain aie une belle couleur caramel, et laisser refroidir sur une grille 1h environ.

Ce pain se conserve quelques jours emballé dans un torchon propre ou un sac en papier.

pain_céréales2

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *